Ce que nous devrions TOUS savoir des couches

vendredi 11 décembre 2015 35

Dans cet article vous trouverez ma réflexion et mes recherches concernant ce que nous devrions

TOUS & TOUTES savoir des couches .

 

 

 

Commençons par le commencement pour ceux & celles qui me découvrent peut être : 

 

Je suis Elisabeth , maman de 2 poulettes de 4 ans et 18 mois .

Infirmière de métier , bloggueuse depuis près de 3 ans .

 

la Kaz des poulettes

 

Il y à quelques années j’ai eu l’occasion lors d’une garde aux urgences , de rencontrer une maman affolée :

Suite à fissure d’un feuillet de la couche de son bébé , ses fesses étaient restées en contact avec les structures chimiques et étaient très gravement brûlées.

C’est une histoire qui m’avait marquée et qui m’est revenue en mémoire ces dernières semaines d’enquête , et m’a donné envie d’aller voir un peu plus loin ce qu’il en était .

 

 

Quelle enquête ?

 

Il y a quelques semaines , j’ai été interpelée par cette histoire : 

 

Un jeune mannequin a dû être amputée de la jambe à la suite d’un choc toxique provoqué par une infection consécutive au port d’un tampon hygiénique.

 

 

Je me suis dit que finalement nous ne savions pas plus ce que contenaient les couches que nous utilisons pour nos bébés que les protections périodiques qu’utilisait cette femme .

 

J’ai donc mené des recherches , et grâce à des lectures et investigations j’ai découvert des choses qui me semblaient INDISPENSABLES de vous partager.

 

 

La couche , c’est quoi ? :

 

D’ après Wikipédia , La couche-culotte est un produit conçu pour remplacer un lange à plier.

Elle peut être jetable ou réutilisable.

 

Elle est constituée de deux parties distinctes :

Une partie absorbante composée de cellulose et de gels chimiques pour les versions jetables  (…) .

Une partie imperméable constituée de matériaux plastiques (…) .

 

 

L’ histoire de la couche :

 

Les bébés ont d’abord été emmaillotés, puis ont porté des couches lavables en tissu. Et enfin, libération, pour eux comme pour leurs mamans, les couches jetables sont apparues !

 

Les premières couches-culottes jetables furent crées en 1956 par Vic Mills un papi ordinaire , puis commercialisées par Procter & Gamble ( Pampers ) en 1961 .

Elles avaient la forme d’une alaise rectangulaire et possédaient des plis entre les jambes les rendant plus étanches à l’humidité.

 

Alors qu’au départ ces couches étaient fermées au moyen d’une épingle à nourrice, Procter & Gamble les remplaça par des bandes adhésives dans les années 1970.

 

En 1978, la marque Pampers arrive en France et mettra 10 ans à voler le leadership à Peaudouce, la marque de couches de la société Boussac.

 

Depuis cette date, les couches n’ont cessé d’évoluer.

Elles sont composées, pour l’enveloppe extérieure, de pâte à bois blanchie, de plastique et de produits chimiques, pour l’intérieur, qui permettent de retenir l’humidité et les odeurs.

Elles présentent des côtés extensibles, des élastiques aux jambes, des textures de plus en plus douces… 

 

Des fronces élastiques anti-fuites ainsi que des adhésifs ré-ajustables permettant une fixation multiple de la couche font leur apparition entre 1982 et 1984.

Et le concept de la forme anatomique apparait en 1986.

 

Le marketing de chaque marque déchaîne sa créativité : 

Les premières campagnes de publicité font leur apparition, vantant les prouesses d’un bébé bien au sec très longtemps.

Et ça marche!

Plus facile dans ces conditions de partir à la conquête du monde: Le Japon, le Canada, puis l’Europe, qui ne connaissait que Peaudouce qui invente des sagas en bandes dessinées sur les couches pour aider les parents à raconter des histoires et la couche dont les dessins s’estompent quand le change est humide, copie conforme de Pampers à la française.

L’arrivée de Pampers en France va rendre populaire la couche jetable et booster le marché.

En 1983, c’est au tour d‘Huggies, une autre marque d’outre-Atlantique, d’envahir l’Hexagone qui met les personnages Disney sur ses couches.

Bref, tous les moyens sont bons pour grignoter des précieuses parts de ce marché lucratif !

En 2003, les culottes-couches connaissent un grand engouement. Il s’agit d’une culotte absorbante qui permet aux enfants de bouger plus librement et d’apprendre la propreté en limitant les accidents. Encore onéreuse, son avenir semble cependant prometteur.

 

=> en l’espace de 25 ans , c’est inimaginable ce que la couche à pu évoluer …

Grâce à Procter & Gamble , qui n’est d’autre que la firme qui commercialise Pampers , la couche à évolué de manière fulgurante.

C’est passé d’une alaise super épaisse à une couche culotte anatomique avec scratch repositionable ! 

 

  

Nos innocentes têtes blondes sont la cible d’un marché colossal car chacun d’entre eux utilise au cours de son jeune âge entre 4000 et 6000 couches !

 
 
 
 
 
Les dérives ?
 
 
Jusque dans les années 80/90, Pampers possède une véritable supériorité technologique sur l’efficacité, ce qui la positionne rapidement comme leader sur ce marché.
 
Seulement , à partir des années 2000 , tous les brevets tombent dans le domaine public :  soit entre les mains de tous les autres concurrents et Pampers ne renouvelle pas de réelle innovation technologique.
 
Depuis , il ne reste  plus que l’option de jouer la course à la finesse en supprimant de plus en plus de matières naturelles, comme la cellulose qui permet de constituer le coussin moelleux de la couche pour le bébé.
 

Depuis, la couche jetable, aux secrets de composition bien gardés, est la poule aux œufs d’or.
Les fabricants rivalisent d’ingéniosité.

 

On atteint 66,4  % de matières synthétiques pour une couche Baby Dry et jusqu’à 87,1 % sur une Active Fit *

* résultats fournit par l’analyse du laboratoire indépendant : Eurofins ATS

 
 
 
La matière naturelle coûte bien plus chère que la matière synthétique.
 
La question de la rentabilité VS le confort du bébé se pose alors !
 

J’ai personnellement contacté le Service Consommation de Pampers pour plus d’informations , voilà mon mail : 

 
Bonjour
Je suis maman de 2 filles et ai utilisé durant des années les couches Pampers.
Cependant depuis quelques semaines j’ai un questionnement après m’être documentée.
Je suis surprise de l’épaisseur si minime des couches active fit , et ne trouvant pas sur les paquets la composition exacte ( produits solide et liquide ) de ces couches je viens vers vous pour savoir s’il était possible de me la communiquer ?
Je souhaiterais également en savoir plus, car j’ai défait la couche pour voir de quoi elle était composée et j’ai découvert une différence entre les modèles baby dry et les modèles active fit :
une matière blanche au milieu de la cellulose , qui ressemble comme à un genre de colle , pourrais – je savoir ce qu’est cette matière ?
je vous remercierais par avance d’éclairer la lanterne d’une maman qui se questionne sur les couches qu’elle utilise depuis des années.

 

=> Je n’ai pas de réponse à ce jour de Pampers , mais je mettrais à jour cet article si changement il y a !

 

Du coup je m’interroge toujours  :

 

Est-ce effectivement de la colle qui serait dans ces couches et pourrait avoir comme rôle de remplacer cette diminution de cellulose afin de maintenir les petites billes de SAP * ?

 

Si cela devait être effectivement de la colle, on peut se demander si c’est une colle industrielle ou une colle ayant un usage spécifique et respectant les normes de sécurité sanitaire pour être en contact si proche avec les muqueuses de nos bébé , c’est à ce jour une question sans réponse ! 
 

* SAP : Super Absorbant Powder, matière de synthèse qui permet de capter et d’emprisonner le liquide. Cette matière se représente sous forme de petites billes, comme du sucre.
 

tout savoir sur les couches
 

 

Par ailleurs, pour limiter les problèmes d’irritation qui pourraient être liés à la forte diminution de la cellulose,
les marques ajoutent souvent une lotion  ,  souvent colorée en vert :
on se demande aussi de quel origine provient ce colorant de couleur verte  !?
 
Quand à la lotion , elle semblerait être à base de petrolatum souvent plus connu sous le nom de : vaseline ( on peut le voir inscrit sur les paquets de couches ) .
 
accolade
 
Un produit à base de pétrole comme le pétrolatum peut contenir des hydrocarbures poly-aromatiques (HAP).
Des études suggèrent que l’exposition aux HAP ( incluant les contacts avec la peau sur une longue période ) est associée au cancer. *
C’est ce qui a poussé l’Union européenne à classé pétrolatum comme agent cancérigène et à limiter son utilisation dans les cosmétiques. **
Des irritations cutanées et des allergies peuvent également être causées par le HAP contenu dans le pétrolatum.***
 
A l’intérieur de l’Union européenne, le pétrolatum peut être utilisé dans les cosmétiques seulement « si l’historique complet du raffinage est connu et qu’il peut être établi que la substance à partir de laquelle il est produit n’est pas cancérigène ».

 
U.S. Agency for Toxic Substances & Disease Registry, «Polycyclic Aromatic Hydrocarbons (PAHs)», ToxFAQs™, septembre 1996, http://www.atsdr.cdc.gov/toxfaqs/tf.asp?id=121&tid=25.
** Commission européenne, Classification, Labelling and Packaging Regulation, Annex VI, Table 3.2 (Sep 2009), Reg. 1272/2008, https://www.ecb.europa.eu
*** Ulrich, G. et al., «Sensitaization to petrolatum: an unusual cause of false-positive drug patch-tests», Allergy 59, no. 9 (2004): 1006-9.

 

accolade

 

 
Cette dernière représente un élément chimique , qui est à la base non nécessaire dans la couche.

 
=> Autrement dit , quand vous voyez sur les paquets de couches : « lotion » , ça semble confortable et pourtant il semblerait qu’elle serait présente  ni plus ni moins : pour masquer le feuillet plastique sur lequel votre bébé pose ses fesses .
 
lotion = petrolatum = Vaseline ,
qui n’est autre qu’un dérivé du pétrole
( nocif ou non selon son degré de purification ) .
 

 

Cette lotion devrait donc contenir du petrolatum suffisamment purifiée comme énoncé ci dessus .
 

Et pourtant ….

 

les couches LIDL

 
 
Cet extrait du magasine « Que choisir » de Mai 2015 , nous révèle que les couches LIDL utilisées par je n’ose imaginer combien de parents qui pensent à bien , sauf que ces couches contiennent une quantité supérieure à celle autorisée d’impuretés issues du pétrole dans leurs couches …
 

Et pourtant , elle sont commercialisées sans soucis , et cette constatation ne fait qu’un mini encart dans un magasine spécialisé ! 

 

Alors qu’il me semble qu’au vue de ce genre de résultat ça devrait être dans les premiers titres du 20H ,

et dans les magasines parentaux afin de les informer ;

et qu’ils puissent prendre la décision qu’ils choisiront  MAIS en connaissance de cause

 

 

Je suis allée en magasin Lidl afin de voir ce qui était indiqué sur les paquets de couches et si au moins la notion de petrolatum était notifiée ….

que nenni  ,il n’y a AUCUNE liste des composants sur le paquet ! 

Je vais contacter le service consommateur  pour leur poser la question et je vous mettrais en édit la réponse , si il y a réponse ! 

 

couches Lidl LKdP

 

 

La loi oblige à ce qu’apparaissent sur les paquets UNIQUEMENT les matières solides , les matières liquides ne figurent pas sur les emballages ,

vous trouvez ça normal  ???

 

Une pétition existe pour connaitre la composition exacte des couches Pampers , elle regroupe déjà un grand nombre de signatures , vous pouvez la signer par ici .

 

Pampers  a au moins le mérite de notifier que ces couches contiennent du petrolatum :

 

Capture d’écran 2015-12-23 à 14.54.31

 

 

 

Les parents qui ont fait le choix des couches lavables sont protégés de tout ça .

Mais pour les parents qui n’adhèrent pas à ce système , quelle alternative ? 

 

 

 

Je me pose beaucoup de question, car comme beaucoup d’entre vous j’imagine : 

 

Ma P’tite Poulette à eu des Pampers de sa naissance à sa propreté tardive vers un peu avant ses 3 ans ! 

Quand à ma Pôpiette … pas mieux elle en a eu un peu moins car j’ai découvert une autre marque à La Réunion qui était moins chère et très bien , mais je n’ai aucune idée si sa contenance était aussi nocive ou moins …

 

 

Le but de cet article n’est pas de vous faire culpabiliser , bien au contraire ! 

 

Le but de cet article et d’essayer de vous partager mon questionnement .

 

Je ne vais pas vous recommander telle ou telle marque , car cet article n’est pas un article sponsorisé et chacun fait comme bon lui semble  ! 

 

A titre d’information il existe des couches écolos , que je pensais beaucoup plus chères que les autres marques du type Pampers , or elles sont finalement à peine plus chères et on trouve régulièrement des ventes privées pour les marques comme par exemple Tidoo , Love and Green ou Naty parmi  beaucoup d’autres .

 

Pour information :

(On atteint 40,7  % de matières synthétiques pour une couche Love and Green , contre 66,4  % pour une couche Pampers Baby Dry et jusqu’à 87,1 % sur une Active Fit )

Et surtout , une absence totale de petrolatum chez ces couches là.

 

A savoir que Pommette ( les couches Intermarché ) ne sont pas écolos, mais semblent rentrer moins dans le moule de fabrication que toutes les autres car ils possèdent leurs propres usines , je dis bien semble car les compositions ne figurent pas sur leurs emballages , et c’est fort dommage  ! 

Ils ont même une gamme « écologic » , qui pourrait peut être également entrer dans le même genre de composition alternative que Love and Green ou Naty , si nous connaissions sa composition?

 

Capture d’écran 2015-12-23 à 15.00.16

 

 

 Je vais contacter le service consommateur afin d’en savoir un peu plus , si j’obtiens une réponse je vous la mettrais en édit sur ce billet .

 

 Ce que nous pouvons nous dire , c’est que toujours d’après ce magasine  » Que choisir  » de Mai 2015 .

Sur la liste de couches testées , celle ayant obtenue une très mauvaise note pour cause de trop grande quantité de particules HAP présentent sont les Lidl.

J’ose pouvoir dire que les autres marques citées , même si elles contiennent du petrolatum , c’est en quantité tolérée par les normes sanitaires : 

 

Capture d’écran 2015-12-23 à 15.08.50

Extrait du magasine  » Que choisir  » , mai 2015.

 

 

Le but de cet article est d’essayer de nous mobiliser NOUS PARENTS

afin de nous révolter contre ce système de commercialisation où l’argent est encore une fois au centre au détriment des éventuels dégâts que cela pourrait entrainer chez nos marmailles …

 

 

Car qui , quel spécialiste va faire le lien si à 35 ans nos enfants présentent des soucis de santé ,  avec la marque de couche qu’il/elle aura eu durant les premières années de sa vie ? 

 

 

Qui fera le lien avec les matières chimiques , ces dérivés du pétrole qui seront peut être passés à travers ces couches et qui  doucement au fur et à mesure de ces jours , ces années …. entraineront peut être des perturbations endocriniennes , des cancers ou quoi d’autre ???

 

 

Je compte sur vous pour commenter sous ce billet vos ressentis

 afin de pouvoir échanger et partager nos expériences pour que cela puisse servir à chacuns et chacunes qui lira cet article .

 

 

Si cela vous dit , je vous propose de partager sur les réseaux sociaux et dans vos entourages au maximum afin que tous les parents et futurs parents puissent partager ce questionnement . 

 

Qu’en pensez vous ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !35

Commentaires

commentaires

4 Comments
  • Lo
    décembre 15, 2015

    Merci d’apporter ces infos ! Encore une x les industriels privilégient la rentabilité avant leurs consommateurs.

    Ici, on est aux couches jetables écologiques Moltex et Naty (impec), achetées sur bebeaunaturel.fr et aux couches lavables.

    Idem pour les lingettes, très souvent bourrées de produits louches, à la maison c gant de toilette ou petits carrés de tissus lavables + eau et liniment et ca suffit amplement !

    Jamais eu aucun pb de fesses abimées.

  • Hélène
    décembre 15, 2015

    J’utilise les couches lavables pour mon Lenny depuis qu’il a env 1 mois 1/2. Il n’a jms d’irritations, et croyez moi ce n’est pas bcp plus contraignant ! !! J’ai au moins la satisfaction de savoir que je ne lui mets pas de produits chimiques aux fesses. En plus il est trop mignon avec ses ptites couches colorées. Et c’est bien plus économique….Les parents ne devraient plus hésiter

  • Emilie
    décembre 23, 2015

    Comme d’habitude, les industriels nous proposent des produits toujours moins cher, toujours nouveau au détriment de notre santé…

  • share bear
    décembre 27, 2015

    très bien très bien maintenant c’est au tour des lingettes car il ya aussi beaucou de choses a dire
    pour répondre a l’un des commentaire plus bas bien que les compo lorsqu’elles apparaisse, soient utiles et bien celle ci peut etre parfois soit exhaustive soit regrouper différents composants par des E machins choses dont la recherce est parfois plus que fastidieuse

C'est par ici qu'on laisse un p'tit mot :

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.