A propos

On Papote

Dans mon Officine

Présentation

Ce blog est né en 2014 , et une éternité s’est passée depuis avec tellement de changements, une petite mise à jour s’impose.

 

Plus le même public : à l’époque nous étions toutes ou presque de jeunes mamans. J’étais enceinte de Thaïs alias « La Pôpiette » et Manon alias « P’tite Poulette » avait 3 ans. Il y a toujours parmi vous des abonnées de la première heure encore merci à vous , souvent dans l’ombre parfois moins, et puis il y a celles qui sont devenues des amies ! 

De celles de l’aventure « Mamans de la Réunion » , car pour celles ( ou ceux ) qui arriveraient ce blog est né sur ce magnifique cailloux au milieu de l’océan indien qui m’a fait devenir maman et surtout devenir moi. Cette magnifique aventure qui a duré 4 belles années, m’a fait rencontrer des personnes extraordinaire tellement chères à mon coeur et elles se reconnaitrons ! 

Il y a aussi cette « communauté » des femmes de marins, abonnées à la vie de famille à mi temps, à ces départs et retrouvailles qui font notre quotidien. Il m’arrive de vous partager les galères de Military wife ! 

Puis le retour en métropole, de nouvelles personnes nous ont rejoint, d’autre ont quitté ce navire que j’avais pas mal abandonné… En réalité, il est un peu comme ce vieux carnet qu’on rangea fond du tiroir sous les chaussettes, et qu’on relit dans les moments difficile, et quand le courage nous rattrape on reprends un stylo pour y noter de nouvelles aventures ! J’ai eu envie de reprendre le chemin de l’écriture alors me revoilà.

 

Elisabeth ( alias Babeth ) infirmière, bien que ce mot ne me correspond plus tellement … j’y consacrerais un article qui expliquera mon cheminement vers les alternatives naturelles qui ont changées ma vision de la manière dont nous pouvons soigner et accompagner les personnes et ma vie et avenir professionnel !  

Je suis maman de 2 poulettes : Manon 8 ans , une pépite encore brute et mystérieuse dont nous ne connaissons pas encore tous les secrets, recoins et failles , c’est le lot des parents qui ont des enfants à particularités. Elle a été diagnostiquée comme précoce, elle a en elle toutes les hypersensibilité possibles, elle ne se résume pas à ça ! Mais le chemin est plutôt du genre à s’écorcher les genoux, les coudes et même le front. 

Et Thaïs , 5 ans … une princesse au pieds nus, un genre de Mowgli au féminin, une enfant sauvage connectée à la nature et qui sait déjà tellement ce qu’elle veut et ne veux pas ! Elle peut être du genre trop facile pour être vrai, et la seconde qui suit tellement complexe ! 

 

Elles ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui, elles ont su me guider vers de nouvelles aventures et je suis tellement reconnaissante envers l’univers qu’elles m’aient choisies pour maman.

 

 

et que serait la Kaz sans notre poilu légendaire : Fernand ! 

Voilà pour aujourd’hui , et vous … vous me racontez comment vous êtes arrivés ici ?

0

2020

2020 …

Et si tu étais différente , 

Et si tu était le début d’autre chose …

Il est de ces déclics qui parfois arrivent avec des gros sabots , parce qu’on a pas voulu ou su les voir venir, de ceux qu’on essaient de dissimuler, de ne pas comprendre, de faire comme si il n’étaient pas arrivés … 

Peut importe, et si je prenais les choses en main, je prenais les commandes de ma vie, de mon avenir. Après tout 34 ans pourquoi ça serait trop tard ? 

Trop tard pour nettoyer les fondations bancales, mais vraiment le genre de balayage qui nettoie dans les coins comme sous les meubles, et même les toiles d’araignées du plafond ! 

Et si 2020 était sous le signe du changement, de la légèreté, du minimalisme. Enlever le superficiel pour retrouver l’essentiel, enlever l’inutile et ne garder que l’indispensable.

Il parait que l’alignement des planètes pour 2020 est exceptionnel et inspire le changement, la reconstruction. Mais aussi que pour se trouver il va falloir mettre son égo dans sa poche, même sous le talon de la chaussure ! 

j’ai lu « Une chose est certaine, la conjonction des trois planètes vous amènera à réfléchir, à transformer votre vie du tout au tout, à vous reconnecter à votre puissance personnelle et à emprunter un nouveau chemin de vie. »

Je crois que je ne me suis jamais sentie aussi alignée avec une prévision astronomique ! 

 

 

Je ne sais pas si cette introduction est vraiment lisible, mais c’était le premier post d’un tournant à l’image du nouveau visuel du blog.

Vous aimez d’ailleurs ? 

A tout vite, ici ou ailleurs ! 

Babeth

0

Alerte au poLLEN

ALLERGIE POLLEN

Les pollens entrent dans le nez à chaque respiration, si le corps le reconnait comme étranger une réaction allergique va se déclencher.

De même, en cas de pollution les grains de pollen sont modifiés et deviennent encore plus allergisants car la muqueuse est d’autant plus irritée.

L’allergie peut être spécifique d’un pollen (mimosa, graminées, …) ou plusieurs.

Ces signes apparaissent de façon très nette à la pollinisation en question pour disparaitre plus tard. (Quand les pollens se transportent pour féconder les plantes)

 

Symptômes :

 

* Nez : écoulement clair et persistant souvent accompagnés d’éternuements.

* Tête : fièvre rarement.

* Peau : sensation de démangeaisons.

* Yeux : inflammation des conjonctives, avec souvent une sensation de sable dans les yeux.

* Bronches : elles peuvent être encombrées et parfois entraîner des crises d’asthme.

allergies

Que faire ?

  • Aérer les pièces de la maison tôt (avant 9h)

 

  • Faire un lavage de nez matin et soir si possible, sinon au moins le soir afin de nettoyer les narines des grains de pollen qui peuvent s’accrocher aux poils du nez ainsi que les yeux avec du sérum physiologique.

 

  • En extérieur, porter des lunettes qui protègent les yeux des pollens.

 

  • Rincer les cheveux à l’eau le soir pour éliminer les pollens.

 

  • Ne pas fumer à l’intérieur des pièces où peuvent aller les enfants allergiques.

Des pistes pour améliorer tout ça chez l'enfant :

!  ATTENTION ! tous ces conseils ne remplacent pas une consultation et un avis médical , il est important d’avoir conscience qu’il ne s’agi pas de tambouilles à faire à sa sauce. Prennez l’avis de votre médecin surtout si votre enfant peut présenter des contre indications

Homéopathie :

Prendre :

  • Pollens 30 CH
  • Poumon Histamine 30 CH
  • Histaminum 30CH

3 Granules de chaque 1 fois par jour.

Ce traitement peut commencer en préventif et est à commencer 1 mois avant la période critique de pollinisation et à continuer pendant toute la durée de celle-ci (soit environ 3 mois).

 

Sabadilla 9 CH: 3 granules si nez bouché et coule clair

 

Coccus Cacti 5 CH : 3 granules au moment de la crise de toux, et renouveler 3g autant de fois que nécessaire.

 

Phytothérapie :

Préparation EPS (extrait de plante standardisé) Cassis / Plantain dès 3 ans (ok allaitement maternel. )

Faites préparer en pharmacie le mélange suivant :

  • EPS de Cassis
  • EPS de Plantain lancéolé

En quantités égales pour 150ml de solution.
La préparation se présente sous forme liquide, elle est sans sucre et sans alcool. Son prix avoisine les 20€.

La posologie est de 1ml/10kg/jour chez l’enfant (c’est à dire 2 ml par jour pour un enfant de 20 kg).

 

Aromathérapie :

En cas de conjonctivite allergique les hydrolats suivants peuvent soulager en vaporisant finement le visage, et possibilité d’imprégner une compresse à appliquer sur les yeux.

  • Hydrolat Bleuet et/ou Camomille allemande

Massage toux sèche : Dans une noisette d’huile végétale

  • 1 goutte d’huile essentielle de Lavande vraie / Camomille noble / Cyprès toujours vert.

Masser au moment de la quinte de toux au niveau du plexus solaire.

0

Il y a de la magie en vous

Il y a quelques temps j’ai reçu ce livre aux éditions Dunod.

J’ai commencé par le survoler et finalement je l’ai dévoré !!!

Je me suis mise à la méditation il y a quelques mois à l’occasion de ma formation sur La libération du péricarde, la méditation c’était la base : le lâcher prise pour écouter avec ses mains, avec son coeur avec son âme et pas avec son cerveau pré-formaté , avec ses certitudes ses connaissances et ses jugements.

Ça fait des années que je me dit que la médiation me ferais probablement du bien, sans trop savoir comment m’y prendre. J’ai eu la chance avec cette formation de faire une initiation de manière intensive et accompagnée.

Et comme un signe d’ailleurs j’ai reçu ce livre en plein pendant cette formation !!!

Venons-en à nos moutons que je vous parle un peu de ce livre :

Dans cet ouvrage, Jean Doridot, le créateur de l’application Zenfie vous dévoile tout ce que la méditation peut faire pour vous à travers la pratique de la méditation pleine conscience.

On commence souvent à méditer pour se sentir moins stressé…

Mais savez-vous que cette pratique peut changer votre regard sur le monde et libérer tout votre potentiel ?

Et pour vous aider à découvrir toute la puissance de la pleine conscience, deux mois d’abonnement à l’application Zenfie vous est offert avec ce livre !

Dans ce livre, on commence par une approche sur l’intérêt de pourquoi méditer , à l’aide de citations, de témoignages, de « bases » spirituelles.

Puis on en vient à explorer ce que peut transformer la méditation sur la réalité , comment cela peut impacter sur nos émotions, la manière de les gérer , comment aussi la concentration et la médiation peuvent s’associer !

Et les croyances limitantes que l’ont peut libérer , on en parle ?

On continue la lecture avec des pistes pour nous aider à méditer : on explore les idées reçues , on découvre les différentes techniques de méditations , et surtout il y a tou une partie sur le lâcher prise…. le lâcher prise a été une raison pour laquelle je voulais venir à la méditation et je vous confirme que même si c’est un réel travail et que ça ne se fait pas en 2 jours , ça apporte un bien être et une aide dans le lâcher prise inimaginable !

Puis tout un tas de sujet en lien sont abordés : le lien avec la foi, le rapport avec l’état d’esprit, l’impermanence, le pardon et tout un tas d’autres choses que je vous laisserais découvrir à votre tour 😉

Je vais à présent poursuivre en découvrant l’application Zenfie puisque 2 mois d’abonnement sont offert avec le livre , et je vous dit bonne méditation 😉

Cliquez pour commander !

0

Miraculées ?

Noël 2017 , c’est la première fois que nous ne passerons pas les fêtes de fin d’années ensemble avec Chéridoux, la première fois qu’il est en mer loin de nous pour cette période si particulière de l’année.

Que nenni , j’ai décidé d’essayer de les rendre le plus « normales » possible ces vacances. Nous voilà parties toutes les 3 direction la périphérie Toulousaine.

Nöel en famille tant bien que mal avec Manon qui avait la grippe et ses 40 de fièvre la pauvre poulette… et pour le jour de l’an chez nos si cher amis.

Lundi 1er Janvier 2018, après une super soirée, et malgré le fait que l’épidémie de grippe se soit glissée sur la petite soeur, nous décidons de continuer nos prévisions.

Après le repas de midi nous quittons L’union en banlieue toulousaine pour Cazères en campagne Toulousaine où nous attendait ma maman.

Le temps était moche, de la pluie ,du vent, mais bon pas non plus de quoi ne pas pouvoir conduire , je regarde même les panneaux d’affichages de la rocade aucun message particulier , prudence adaptée au mauvais temps quoi !

Le périphérique toulousain est pas très peuplé , en même temps le 1er janvier y’en a beaucoup qui doivent être encore en train d’émerger à cette heure là …

J’ai poursuivi ma route jusqu’à ce qu’il m’arrive cet accident après la sortie de la Sesquière à Toulouse.

Aux alentours de 16h30 , alors que je me trouvais sur la voie de droite, j’ai vu un bouquet d’arbres qui s’abattait sur moi par la droite. Il était de telle taille que j’ai eu le seul réflexe de braquer à gauche en espérant que le tronc, la partie la plus charnue ne nous touche pas, je nous voyais mourir avec mes 2 filles.

Il y a eu l’impact, je ne me souviens pas de l’impact de cette violence qui a du pourtant stopper mon véhicule puisque je ne me souviens pas avoir eu le temps de freiner. J’ai probablement dû perdre connaissance quelques instants.

Cet arbre qui s’est abattu sur mon pare brise , dans un second temps sur ma tête , je me suis demandée jusqu’à quel point le toit allait s’enfoncer sur ma tête avec la pression que cela représentait , me demandant si j’allais mourir à cet instant précis , puis la pression s’est arrêtée, et un dernier impact a eu lieux au niveau du coffre de la voiture avant de s’échouer derrière mon véhicule.

Je me suis vite retournée pour voir si mes filles avaient eu la même chance que moi et s’en étaient sorties vivantes n’entendant aucun bruit. 

Je leur ai demandé de se cramponner, ne voyant plus rien le pare brise étant détruit en intégralité, le rétroviseur intérieur pendait et le rétroviseur extérieur était arraché. Je ne savais pas quel était le contexte autour de mon véhicule et à ce moment précis je craignais le carambolage, le sur-accident derrière moi.

Et après quelques secondes qui m’ont semblées une éternité, pas de choc survenu, j’ai cru que les voitures de derrières avaient sur gérer et anticiper pour éviter le carambolage, ne pensant pas que l’arbre s’était échoué quelques mètre derrière moi et faisait barrage.

A ce moment, j’étais sous le choc et ne pensait qu’à une seule chose : rassurer mes filles qui étaient pétrifiées d’horreur. Puis 2 personnes sont venues plusieurs minutes plus tard, me demandant de me mettre sur le coté droit pour évacuer la voie de gauche et désencombrer la circulation, se préoccupant à peine de notre sort. Je ne savais pas à ce moment là que je commettait une énorme erreur !

Sur le moment sous le choc, je n’ai même pas perçu l’absurdité de la situation de ces personnes plus préoccupées de repartir que nous porter secours. Ils m’ont dit avoir prévenu les secours, je ne m’en suis pas inquiétée.

A l’aveugle j’ai roulé en essayant de ne pas percuter la rambarde de sécurité de la voie de droite.

Quelques minutes plus tard, j’ai vu la circulation reprendre sur ma gauche. J’étais très inquiète de voir que la circulation reprenait mais que personne n’était toujours venu nous voir, voir s’il y avait des blessées, savoir comment nous pourrions sortir de là.

J’ai attendu patiemment, essayant tant bien que mal de rassurer mes filles, que les pompiers ou la police allait venir nous aider. J’essayais de me montrer le plus calme possible alors que j’étais sous le choc et avait mal partout.

La pluie est arrivée, l’eau entrait de partout dans la voiture qui était fracassée, le siège conducteur se remplissant plus vite que les autres point d’entrée , j’ai couvert mes filles de leur manteaux , écharpes et bonnets , je leur ai mis une couverture et je me suis assise sur le fauteuil passager occupé par tous les débris de verre , mais je voulais surtout que tout le monde reste attaché voyant la circulation autour continuer et toujours personne n’étant venus nous voir ,ni pour nous rassurer , ni pour nous sortir de là. 

Un moment plus tard, je ne pourrais préciser l’heure exacte , mais je dirais environ 30 minutes après l’accident, j’ai appelé le 112 m’inquiétant de n’avoir vu toujours aucun secours. 

Il me semble qu’il s’agissait des pompiers au téléphone ou la police , je me suis présentée et ai répété que nous n’avions pas de blessure grave , que j’avais tout de même reçu l’arbre sur la tête, mais que j’étais coincée dans le véhicule avec 2 enfants en bas âge dont ma fille de 3 ans grippée et fiévreuse.

Ils m’ont dit que les secours étaient avertis , et dans un second temps de voir avec mon assurance mais de porter plainte pour mauvais entretien des arbres que c’était important car ça pourrait se renouveler à d’autre personnes qui auraient moins de chance que moi . Ils m’ont transféré aux services d’autoroute, qui m’a juste dit que la dépanneuse avait été appelée, qu’on me surveillait depuis la vidéosurveillance juste derrière moi et que je devais être patiente sur un ton agacé ( excusez moi de commencer à m’inquiéter de ne voir personne venir nous aider ! ) .

Le temps passant, je voyais passer des gyrophares sur la voie de gauche sans jamais s’arrêter, je croyais à un cauchemar où ma voiture fracassée par un arbre tombé de nulle part, mes filles et moi coincées frigorifiées, moi pleine de verre éparpillé sur moi, dans mes vêtements, mes mains saignant de petites coupures multiples, mais nous semblions invisibles !  

Puis, une heure environs plus tard, un camion de pompiers circulant s’est arrêté, il ne nous était pas destiné. Il m’a demandé si nous étions blessées et s’il demandait un véhicule d’urgence pour nous emmener à l’hôpital. J’ai répondu que mes filles semblaient aller bien mais une était grippée et fiévreuse , que moi j’avais très mal partout, j’étais complètement choquée et ma priorité était de rassurer mes filles et les sortir de là, avec le recul j’aurais pu perdre connaissance à tout moment suite à ce choc d’un arbre de plusieurs centaines de kilos tombé à même ma tête, j’aurais très bien pu aller bien et faire une hémorragie méningée ou autre conséquence d’un traumatisme crânien de cet impact. Il me semble que c’est le rôle des secours d’évaluer le risque à la vue de la violence de l’accident et d’en déduire les démarches à suivre et non à moi de leur dire si nous devions être transportées ou non !

Ce camion de pompier avait déjà du monde , il m’a alors donné 2 couvertures de survies par la porte des passagers arrière et est reparti. Je pensais bêtement qu’un camion était en route pour nous et qu’il s’en était assuré.

La pression montant au fur et à mesure que le temps s’écoulait et que toujours personne de la police, gendarmerie ou autre n’était venue pour constater l’accident. Le monsieur conduisant le camion citerne derrière moi étant bloqué lui aussi est venu me voir environ 1h après surpris que les secours ne se soient toujours pas occupés de nous, il est venu m’aider et a forcé la porte passager pour que je puisse enfin ouvrir le véhicule.

Les 2 portes avant étant coincée à une dizaine de centimètre, ne me permettant pas de sortir et les sièges arrière ayant la sécurité enfant. 

Le choc ayant beaucoup endommagé le capot, le véhicule aurait peut être pu prendre feu, nous aurions été coincée à l’intérieur impuissantes, je vous laisse imaginer ma colère à cette pensée surtout au vu de l’exposition de mon véhicule en détresse sans avoir reçu la moindre aide ! 

Je rappelle que j’étais sur le coté de la route du périphérique de la ville de toulouse un Lundi 1er janvier en fin d’après midi , pas au fond d’une campagne isolée en pleine nuit !!!!!!

J’ai pu sortir grâce à ce monsieur , voir l’ampleur des dégâts et surtout la signalisation. Voir que l’accident était banalisé, l’arbre en cours de dégagement et que personne n’avait daigné utile de venir constater mon accident… ni même notre état . Le personnel des autoroutes était occupé à dégager l’arbre et rétablir la circulation qui valait entrainé de longs kilomètres de bouchons.

Plus de 1h30 après l’accident à 17h56, j’ai rappelé le 112 vraiment agacée d’être seule depuis tout ce temps, mes filles à l’arrière de ce véhicule gelé qui prenait l’eau. Une enfant de 3 ans grippée et fiévreuse, une enfant de 6 ans traumatisée ayant assisté à tout cet effroyable spectacle me disant «  mais maman personne ne vient nous aider », moi les rassurant de plus en plus difficilement. 

Il s’agissait de la police au téléphone.

Durant 4 minutes, je lui ai réexpliqué le tableau dans lequel je me trouvais depuis plus de 1h30, et quand il cherchait à savoir où cela en était, la dépanneuse est arrivée. Donc près de 2h après l’accident, finalement la première personne venant «  s’intéresser » à notre cas a été le dépanneur ! 

S’en est suivi la livraison de mon véhicule dans son dépôt, véhicule qui sera après expertise classée épave, alors qu’elle n’avait que 5 mois.

Les amis étant venu nous chercher et nous héberger pour la nuit , et ayant une enfant traumatisée et l’autre fiévreuse, je me suis rendue au service d’urgences le plus proche afin de les laisser sans moi le moins de temps possible : une clinique de la banlieue toulousaine.

La prise en charge a été rapide, tellement rapide qu’il n’a été effectué aucun examen post traumatique. L’examen s’est suffit par une prise en charge initiale de l’infirmière qui a pris les informations, le médecin de garde qui m’envoie sans même m’examiner faire une radio rachis cervical. Le délai d’attente étant estimé à 45mn il vient me voir «  surtout pour voir les photos de l’accident me dit-on » .Moi comme une idiote sous le choc, je ne réagis même pas à cette absurdité. 

Je lui répète que j’ai des bouts de verre sous la peau aux mains, aux pieds et que j’ai l’impression d’en avoir un peu partout sur le corps. Que j’ai très mal à la tête, depuis le choc de cet arbre sur la tête, mais que je n’ai pas perdu connaissance, enfin il me semble ! Je lui dis que j’ai très mal au dos et des douleurs diffuses aux épaules, genou, au pouce et poignet droit où un hématome sort.

Il contrôle visuellement mes pupilles, palpe mon dos sous mes vetements et m’envoie à la radiologie.

La radio semble normale, on me renvoi chez moi sans même me prendre les constantes vitales ni tension si quoi que ce soit , ni même me demander comment je me sens sur le plan psychologique, sans me demander si je dois aller travailler le lendemain, ni même me proposer de m’aider à me débarrasser de tous ses bouts de verre sous ma peau. J’ai du quémander un médicament pour m’aider à dormir, qu’on m’a donné à la volée en souriant en me disant de partir.

J’ai passé une partie de la nuit à enlever les bouts de verre imprégné dans tout mon corps, ne faisant certes pas de grosses cicatrices, mais me renvoyant encore à l’image de cet accident, de ces longues heures seules dans cette détresse. 

Les douleurs sont apparues de partout, à priori chose normale post accident, après mon expérience aux urgences je suis choquée et ne souhaite pas à nouveau tout réexpliquer à un médecin qui ne me prendra pas en charge , je fais le choix d’attendre d’être rapatriée chez moi dans le var vendredi 05/01/2018 pour aller voir mon médecin et être prise en charge sérieusement.

Le lendemain : mardi 2 janvier, j’ai fais les démarches auprès de mon assurance , et du concessionnaire gérant mon véhicule, celui ci étant en leasing.

La prise en charge semble compliquée, étant donné qu’il n’y a pas de tiers responsable.

C’est également pour cette raison qu’on m’explique que les dommages corporels et psychologiques ne seront pas pris en compte, étant donné que le taux d’invalidité est inférieur à 10%.

Le mercredi 03 janvier 2018 : j’ai été au poste de gendarmerie de la commune où je suis hébergée chez ma mère, afin de déposer une plainte contre le responsable de l’entretien ce ces espaces verts suite au conseil qui m’a été donné au moment de l’accident par les autorités par téléphone, et également par ma protection juridique.

L’intervenant qui a reçu ma demande ce jour vers 11h40, m’a renvoyé me répondant qu’il «  était impossible de porter plainte contre un arbre », comme si j’étais une idiote … j’ai précisé qu’il allait de soit qu’il s’agissait une plainte contre la personne responsable de l’entretien.

Il m’a répondu qu’aucun article du code pénal ne permettait ce dépôt de plainte, qu’il me rappellerait en début d’après midi (il n’a bien sûr jamais rappelé). Je vous passe le ton irrespectueux voire moqueur des personnes m’ayant reçues.

J’ai donc appelé le commissariat central de Toulouse afin de leur demander conseil, ils m’ont attesté le contraire et que cette plainte était parfaitement recevable et qu’il était préférable d’envoyer cette plainte directement au procureur en racontant mon histoire très précisément, chose faite. Ils étaient tout de même surpris de savoir ce qu’il m’était arrivé dans la mesure où il leur semblait que dans cette accident de chute d’arbre aucun véhicule n’avait été impliqué.

J’imagine que ca vient du fait qu’aucun service de police/gendarmerie n’est venu constater mon accident sur place malgré mes 2 appels au 112, et à priori d’autre provenant des véhicules ayant assistés à l’accident.

Après avoir consulté le journal « La dépêche » du 02/01/2018: il y figure aussi un article, qui ne mentionne non plus aucunement un véhicule impliqué, l’heure n’étant pas la bonne non plus ! 

Sur la photo d’illustration  l’angle étant choisit (ou pas) pour que mon véhicule soit caché par l’arbre.

Nous sommes donc traumatisées par un accident improbable, ayant cru mourir, s’étant senti invisibles auprès des secours inexistants et nous n’aurons droit à aucune reconnaissance de nos dommages corporels et psychologiques . Nous n’avons certes pas de membres cassés ou amputés, mais des douleurs qui vont nécessiter un certain nombre de consultations. 

J’ai pu regagner le jeudi 04 janvier 2018 vers minuit mon domicile avec l’aide d’un proche qui est venu nous chercher, car j’étais dans l’incapacité physique et psychique de conduire ces 500 kilomètres qui me séparait de chez nous.

Après constatation de notre médecin, il en est autre chose qu’aux service d’urgences qui m’avait reçu.

J’ai eu des angoisses permanentes depuis ce jour, des insomnies, des douleurs, la vision de cet arbre ne m’a pas quitté pendant des mois , ainsi que ce sentiment d’impuissance face à la non réactivité de l’ensemble des personnes qui auraient pu venir à notre secours. Ma fille aînée qui a fait des cauchemars toutes les nuits accompagnées de douleurs, ma fille cadette suite au choc a refusé de marcher durant 24h et se réveille toutes les nuits en pleurs. Tout ça ne comptait pas car c’est comme si cet accident n’était jamais arrivé !

Je vous épargne la colère que je ressens en reprenant le déroulé de cette « non prise en charge multiple » qui apparait maintenant après le choc du moment. 

Avec le recul , je suis choquée par ce déroulé d’intervention, et ne me résout pas aux dires multiples que nous avons eu une bonne étoile, ou encore que notre jour n’était pas arrivé.

Ce qui s’est passé n’aurait jamais du se dérouler comme ça, et je ne le souhaite à personne, il en découlera peut être « juste » un traumatisme et des conséquences psychologique sur ma vie, ma famille. 

Ça vous paraitra peut être bénin , mais nous sommes victimes et nous ne sommes pas reconnues comme tel sous prétexte de la non présence d’une personne « tiers responsable » .

J’ai fini par réussir à déposer une plainte à la gendarmerie d’où dépends mon domicile. Grâce aux conseil de ma conseillère juridique demandant les intitulés de mise en danger de la vie d’autrui et non assistance à personne en danger.

Ça a été périlleux et long, car à nouveau ma parole a été remise en question tellement la situation était grotesque, il a fallut une patience sans nom pour ne pas répondre aux accusations de témoignage mensongers qu’on me prêtait, je voulais juste qu’on prenne ma plainte mais ça semblait trop demandé !!!!!

Aujourd’hui ça fait 1 an.

Aujourd’hui je sais que mon dossier est a priori d’après les courriers en étude au commissariat de Toulouse ( depuis au moins décembre 2018 ) , je n’ai reçu aucun appel et ils n’ont pas de constat d’accident donc je serais curieuse de savoir comment ils enquêtent !

Je sais que ça n’arrange personne que cette histoire soit traitée car les erreurs sont nombreuses , mais sachez vous qui avez le pouvoir de décider que ce statut de VICTIME j’y ai droit, et je ne lâcherais rien tant qu’il ne sera pas reconnu.

1 an après je fais toujours des cauchemars régulièrement, je panique en voiture dès que le vent se lève et que je roule à proximité d’arbres.

Je connais l’angle de quasiment chaque arbre sur le chemin parcouru entre ma maison et mon travail. Je suis en apnée dès qu’un penche un peu plus en me disant que ça va recommencer …

Je paye au quotidien les conséquence de cette grosse entorse cervicale qui n’a pas été prise ben charge sans parler des autres plus petits maux.

Je me mord les doigts aujourd’hui d’avoir bougé mon véhicule, si j’avais refusé j’aurais bloqué complètement la circulation et les forces de l’ordre aurait été obligés de venir constater l’accident et d’avertir les services de secours pour nous prendre en charge.

Je n’ai pas pensé non plus sous le choc à demander les coordonnées de ce monsieur conduisant le camion citerne que nous voyons sur la photo du journal. Un grand merci à lui , le seul qui est venu nous libérer du véhicule.

Si il se reconnait je lui serait reconnaissante de prendre contact avec moi : lakazdespoulettes@gmail.com

Bref désolée pour ce pavé plus que long et éparpillé mais il fallait que ça sorte, et avec tout ça l’espoir que la justice statue sur cette histoire qui n’aurait jamais du se dérouler comme ça et nous reconnaisse le statut de VICTIME.

En 2018 on pouvait encore être en danger de mort avec 2 enfants en bas âge sur le bord du périphérique à Toulouse sous les yeux des caméra de surveillance des autoroutes , des citoyens qui circulent à côté d’un véhicule accidenté non secouru , des autorités compétentes de secours et forces de l’ordre …. le tout sans broncher !

0

2019 , I’m here !

Des résolutions j’en fais souvent, pas besoin de 1er Janvier pour ça , mais après s’y tenir c’est autre chose …

 

Il y a quelques temps, j’avais pris la décision de réduire nos déchets & mieux consommer.

 

Nous ne sommes pas encore au point mais on a sacrément avancé :

 

  •   Le conditionnement des aliments : je les achète de plus en plus en vrac et je les conserve dans des pots de récup d’aliments de notre quotidien ( j’adore les gros pots de compote Andros en verre pour ça ) 

 

  • Le choix des aliments : je les achète quasi exclusivement de là où ils proviennent et beaucoup moins en grande surface : les fruits chez le primeur ou au marché , les produits de la ruche chez l’apiculteur , la viande chez le boucher , pas de poissonnier dans mon secteur pour le poisson , mais bref vous avez compris l’idée ! 

 

  • Nous avons bien réduit notre consommation en protéines animales , notamment le soir j’essaie de les supprimer complètement et avec Thaïs c’est pas très compliqué car elle aime pas vraiment la viande ! 

 

  • Une chose que j’ai un peu réussi à mettre en place , c’est de remplacer au maximum les gâteaux industriels à la kaz , par des choses simple car je ne suis pas une grande pâtissière , mais grâce à la Multidélice ça fait des petites portions parfaites pour la boite à gouter et depuis peu avec mon moule tablette Demarle ! 

 

 

  •  Niveau Cosmétiques , nous avons encore du chemin mais : les savons nous les consommons quasi exclusivement en pain , les carrés de coton sont remplacés par des gros sac de coton vrac en pharmacie et des lingettes lavables. Les masques pour cheveux sont en partie remplacés par des huiles.

 

  • Pour les produits ménagers : Je ne me suis toujours pas lancée dans la lessive maison, et j’avoue avoir diminué les lessives écolo car malheureusement les poulettes n’étant pas très soigneuses et tachant énormément leurs vêtements, je n’arrivais pas à les récupérer correctement ( par contre l’astuce du détachant en mettant directement le vêtement taché au soleil je suis bluffée au possible et 100% naturel et zéro déchet ).  Le vinaigre blanc a toujours une grande place dans notre Kaz , que ce soit dans les machines à laver , en spray dans le lave vaisselle ou un peu partout dans la maison ! 

Je fais aussi de la récupération des vêtements abimés et en fait pleins de chiffons de nettoyage , ça évite souvent l’utilisation du Sopalin.

Je fais aussi mon produit multi surface et j’ai beaucoup réduis  ma consommation pour le sol puisqu’avec notre aspirateur / nettoyeur robot iLife , le nettoyage au sol se fait quasiment que à l’eau et avec quelques gouttes d’huile essentielle.

 

Bref, quand tu fais du vide dans ta maison ça fais du vide dans ta tête est vrai, j’avoue depuis que ces changements sont en route , il y a moins de superflus , moins de bordel , et ça fait du bien ! 

 

Et je ne croyait pas qu’un changement d’alimentation pouvait aussi autant impacter. Moi qui étai plutôt très viandante le suis de moins en moins. Je ne peux pas dire que je suis dégoutée par la viande car ma démarche n’est pas en rapport avec l’aspect animal en soit , mais j’avoue ne plus en avoir envie comme avant, surement le chemin qui avance à mon rythme ! 

5/5
0

Bye 2018

Cette année 2018 a commencé dans le plus grand chaos avec cet accident dont je vous parlerais peut être un jour , celui dont nous sommes sorties vivantes toutes les 3 par je ne sais quel miracle … ça a donné le ton direct !

 

Et il a fallu se reconstruire , ou peut être se construire finalement , car quand tu touches du doigt cette situation tout devient plus clair, l’essentiel finalement.

 

 

2018, Tu as été rude …

Tu as commencé par 4 mois sans ma moitié à mes côté dans cette épreuve terrible, mais tu m’a aussi permise de puiser dans mes ressources les plus profonde pour tenir le coup pour les filles. Et force est de constater que OUI j’ai été forte, je suis forte, je peux aujourd’hui le croire quand je repense à cette période.

Tu as été de rebondissements en rebondissements : voyage annulé au dernier moment pour rejoindre l’homme et nous accorder cette bouffée d’air frais, son retour reporté 2 fois, son absence aux anniversaires des poulettes …

Et l’épreuve « nounou » … sans commentaire tellement ça a été soudain, déception, improvisation, une galère sans nom !

 

 

 

2018, Tu as été à L’essentiel

 

Tu m’a permis de me rendre compte ce qui comptait vraiment.

Qui, quoi, comment faire pour revenir à l’essentiel. Parfois, il faut faire face à la difficulté pour réussir à se rendre compte de ce genre de chose.

On dit parfois qu’on a les amis qu’on mérite, alors je crois pouvoir dire qu’on est plutôt chanceux.

Le nombre ne compte pas mais la qualité de ceux là est tellement précieuse qu’elle ne se quantifie pas !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2018 , Tu as été Amour

Cette longue absence de quasiment 5 mois de ma moitié m’a aussi permise de me rendre compte à quel point il était important pour moi, à quel point je l’aimais, à quel point même de loin il faisait son possible pour nous !

 

 

 

 

2018 , Tu as été Spirituelle

 

Tu m’a amené vers des personnes qui ont su m’aider à comprendre tellement de chose sur ce qui m’arrivait, pourquoi, comment l’accepter et comment avancer…

 

La libération du péricarde est entrée dans mon éventail d’outils d’infirmière autrement, ma définition à moi, ce petit plus que je cherchais sans même le savoir, cet épanouissement professionnel qui me fait tellement avancer voir plus clair le « après ».

 

Par ce biais tu m’a permis d’aboutir à une de mes résolutions de 2018 : découvrir la méditation, quel bonheur, quelle révolution, quelle philosophie …

Comment des choses si essentielles et si simples ont changé ma vision de la vie, ma vision de tellement choses qui gravitent autour …

La mise en application n’est pas toujours aussi simple mais le chemin est lancé et je suis sereine quand à sa poursuite , ça parait finalement maintenant une telle évidence !

 

 

Alors pour toutes ces raisons 2018 …

Merci .

Je suis contente que cette année soit terminée , j’ai pleins de nouveaux objectifs , je suis heureuse de quitter cette année plus légère et même si le bilan est plutôt mitigé je n’en garderais que le positif.

 

 

 

 

 

 

 

 

2

Rentrée 2018

A nouvelle rentrée nouvel agenda , pour moi ça va de paire et cette année de sera avec Oxford !

Un joli imprimé qui a capté tout de suite mon regard , un poids plume et de la place bien organisée à l’intérieur , le combo gagnant !

Et malgré le magnifique design des « Mr Wonderfull » je les ai délaissé cette année , car je me suis aperçue que je n’utilisai pas un quart des gommettes et autres choses ludiques à l’intérieur !

Qui dit Rentrée , dit Résolutions 

Je ne sais pas vous mais les belles résolutions je ne les ai que très rarement pour le nouvel an , je les ai plutôt avec la rentrée scolaire !

en bref :

DU SPORT  : 

Une activité pour chacune de la Kaz , l’année passée la Pôpiette patientait toutes les semaines pendant que Manon faisait sa piscine après le chaos du coach misogyne du Rugby qui nous a fait arrêter en cours d’année.

Cette année :

La Pôpiette  : veut faire de la danse , on multiplie les essais pour trouver celle qui sera au mieux pour nous entre distance , horaire , prof et discipline !

Grande Poulette : a fait un essai sur une autre piscine où elle perdra moins son temps que l’année précédente & elle va essayer du Handball cette semaine et nous verrons ce qui sera choisit !

Et cette année avec Chéridoux on ne se classera pas au second plan , on va tester la semaine prochaine du Hand en loisir , sinon on a repéré des séances de sport en extérieur qui sont possible à faire pour tous les 2 malgré nos niveaux absolument différents ! Histoire de se dépenser , bouger notre gras et en plus passer du temps ensemble sans les poulettes.

UN NOUVEAU RYTHME  : 

Cette année je travaille plus tôt mais je ne travaille pas les mercredi , et ça c’est juste génial car depuis cette rentrée , les poulettes n’ont plus école le mercredi matin et je peux profiter d’elles et leur permettre de se reposer et moi aussi 😉

UNE ORGANISATION :

Résultat de recherche d'images pour "ma boite à outil vie de famille"

Grâce à cet ouvrage j’ai pleins de pistes d’amélioration d’organisation pour la maison , comme un tableau à pictogramme pour les filles pour savoir quoi faire dans quel ordre pour les rituels du matin et du soir.

Préparer les petits déjeuner la veille , et essayer pour l’énième fois de mettre en place les menus de la semaine à l’avance.

Mettre un tableau dans la cuisine pour les faire patienter le temps du repas !

Essayer de mettre en place des moments jeux de société ensembles.

Le carnet de réussite.

et peut être contre d’autres choses mais bon déjà si j’arrive à mettre ça en place , en améliorant ma capacité à tenir en temps réel la paperasse, les comptes, les courses ça sera fabuleux !

AVANCER PROFESSIONELLEMENT ET DU TEMPS POUR MOI :

Déja sur le plan professionnel après mon premier niveau de certification Aromatherapeuthe , j’aimerais envisager le second niveau.

Et je fais la formation :

Image associée

J’ai tellement hâte !!!!

De nouveaux projets professionnels se dessinent , et ça me fais du bien après ces 2 dernières années à avancer , vers quoi je ne sais pas encore mais j’avance et ça fait du bien !

Au boulot je passe référente chez les bébés ( au Nido puisque je bosse dans une crèche Montessori ) et je vais pouvoir m’investir un peu plus, même si faire mon boulot d’infirmière sera probablement plus difficile car moins de temps , mais un nouveau défi !

J’aimerais aussi prendre plus de temps pour moi , prendre le temps de bouquiner et me mettre à La méditation ,

Résultat de recherche d'images pour "de la magie en vous dunod"

Et ce livre va peut être m’aider à cheminer vers la l’outil qu’est la méditation et après tout y’a pas d’âge pour apprendre à méditer non ?!

Voilà en bref , et vous votre rentrée ?5

Cuisine pas bête pour ma planète !

 

Si vous me suivez sur mon compte Facebook, Instagram , vous saurez que depuis quelques temps à la Kaz nous vivons une transition sur nos choix alimentaires , la gestion de nos déchets , les produits que l’on consomme …

 

Il y a maintenant quelques mois j’ai reçu ce livre :

« Cuisine pas bête pour ma planète »

aux éditions Terre Vivante

 

C’est Sarah Bienaimé qui est à l’écriture de ce livre: dingue de cuisine depuis toujours, qui a développé au fil des années une cuisine tout en couleurs, sauvage, un peu toquée, végane et sans gluten.

Elle partage son amour de la cuisine végétale sur le blog « Sarah cuisine végé ».

 
 
Pour un mode de vie respectueux de la planète… dans la cuisine !
 
Entre ce que nous mangeons, ce que nous jetons, l’équipement ménager que nous achetons et renouvelons au fil des ans, les dépenses énergétiques que cet équipement consomme, les produits polluants que nous utilisons pour le ménage, la vaisselle… la cuisine est l’endroit de la maison à l’effet le plus négatif sur la planète, plus que le logement ou le transport.
 
Une fatalité ? Absolument pas !
 
Sarah Bienaimé a vécu cette prise de conscience il y a quinze ans et n’a de cesse aujourd’hui de minimiser autant que possible les effets de son mode de vie sur la planète.
 
Au sein de sa famille, elle cherche les solutions, jongle avec les envies et les freins de chacun pour mettre en place des comportements « économes » en ressources naturelles :
modifier son alimentation pour diminuer, voire supprimer sa consommation de viande, favoriser le « fait maison » et l’alimentation locale, limiter le gaspillage, optimiser ses modes de cuisson pour minimiser les dépenses énergétiques, valoriser ses déchets…
 
Avec chaleur et humour, elle nous livre son expérience, d’autant plus précieuse qu’elle est imparfaite car, comme vous, Sarah compose avec la « vraie vie », tout en nous proposant une multitude de pistes pour conserver à notre belle planète le maximum de ses ressources.
 
Un plaidoyer pour un mode de vie respectueux de la planète… dans la cuisine !

Vous pouvez feuilleter quelques pages par ici 

 

 

Depuis mes dernières cure detox C9 , je me suis beaucoup intéressée aux produits végétaux.

Au début , tout simplement parce que ça ne chiffrait pas beaucoup en calories ,

puis au fur et à mesure du temps parce que le soir je trouvais ça beaucoup digeste les protéines végétales qu’animales.

 

Et après avoir lu ce livre , j’ai découvert tout ce qui se cache derrière la production de viande, je ne vous parlerais pas des histoires d’abattage (chacun a son avis dessus) , mais je n’avais pas du tout conscience de la quantité d’eau nécessaire pour des élevages animaliers , ni des conséquences que ça peut avoir sur la déforestation dans le monde où encore la production de gaz à effet de serre.

 

J’ai aussi été très surprise de la quantité de protéines entre les protéines végétales et animale.

 

Finalement assez facilement nous avons supprimé les protéines animales le soir, 

Nous sommes de bases de gros viandarts , mais j’ai composé les menus avec d’autres choses et réduit la viande , 

j’ai choisis aussi de privilégier la qualité à la quantité : du poulet fermier pas de batterie , pas forcement bio mais je suis regardante sur l’origine. Le boeuf et le porc quasi exclusivement de chez le boucher et nous ne mangeons pas d’agneau/mouton.

 

Et vous savez quoi ?!

Au moins j’en mange et moins moi j’en ressens l’envie ! 

Les poulettes préfèrent même les nuggets végétaux à ceux au poulet , je préfère ceux de la gamme Herta ( j’adore la gamme végétale Herta ).

 

 

 

Sur tout ce qui est consommation des oeufs et du poisson, 

les oeufs depuis quelques temps déjà je les achetaient directement chez des producteurs , le poisson étant un certain budget on l’achete aussi parfois directement au port ou bien chez le poissonnier , mais souvent surgelé ! 

 

 

Le beurre , le fromage, la crème ,

Depuis quelques mois je l’achète aussi quasiment que chez le fromager , c’est certe plus cher mais la qualité est incomparable, c’est aussi mieux pour la Pôpiette qui ne supporte pas le lait de vache , on lui fait un parmesan de pécorino , et du gruyère de brebis rapé. On en consomme moins mais on consomme mieux ! 

 

Ce livre vous donne pleins d’astuce pour remplacer les oeufs , le beurre , le fromage par des solutions végétales , et des solutions abordables , pas le genre de choses qu’on ne sait même pas où trouver ou à un budget pas possible ! 

 

 

Les légumes ,

On a fait nos semis et nos plantations ( notamment grâce à l’ouvrage « jardiner avec mes enfants »  ) , nous avons quelques récoltes et sinon nous privilégions d’acheter auprès des producteurs locaux . Les fruits pareils , c’est encore plus facile l’été car plus de fruits de saisons variés !

Le livre comporte un passage dédié aux labels , pour savoir exactement ce qui se cache derrière eux et ne pas se faire avoir avec des produits pseudo bio qui n’en n’ont que le nom et le prix ! 

 

Les déchets : 

 

Plusieurs choses , déjà au fur et a mesure de ces derniers mois j’ai acheté des produits avec emballage en verre que je pouvais recycler en boite de rangement comme ces 2 produits qui me donnent 2 pots de formats différents que je remplis ensuite avec des choses en vrac comme on trouve de plus en plus dans les magasins et qui isole du soucis des mites alimentaires : différentes farines , riz , boulgour , polenta, mélange de graines , épices divers …

 

 

2e chose : nous avons mis en place un compost pour les déchets recyclables en direct depuis chez nous, et les poulettes adorent aller vider le pot dans le compost , voir le niveau baisser , comme quoi c’est aussi une histoire d’éducation.

Ca faisait longtemps qu’on en parlait , avec Chéri nos parents le font aussi et du coup il me semble que c’est une valeur que nous voulons continuer de transmettre aux filles.

Rendre à la terre ce qu’elle nous donne

 

Aussi une petite chose qui nous semble futile  : acheter d’occasion plutôt que toujours du neuf , maintenant il existe plein de sites qui le permettent , ça coûte moins cher, ça fait des heureux et ça permet de réduire les déchets.

 

Les filles adorent pouvoir aller choisir des choses à la brocante avec leurs petits sous et au passage ça leur apprends la valeur des choses ( chose pas toujours facile ) ! 

 

Dans ce livre vous aurez aussi des astuces pour changer vos modes de cuisson, moi je n’en suis pas encore là.

 

Vous retrouverez également des recettes de produits d’entretien dans le même esprit et pleins de recette de cuisine qui sont faciles , simple au quotidien pour une famille , bref ce livre est en plein ce qui me fallait pour nous accompagner dans cette transition.

 

J’ai adoré le ton de l’auteur avec toujours une note d’humour et surtout JAMAIS elle ne culpabilise ou stigmatise ceux qui ne vont pas aussi loin qu’elle , elle accompagne et renseigne et chacune prends ce qu’il peut en fonction de son envie , de son niveau de réflexion et de son avancée dans sa transition ! 

 

Ce petit précieux ne coûte en plus que 15€ .

 

 

« Repas d’enfants sans Gluten » 

 

 

De la même manière ce livre également aux éditions Terre Vivante m’accompagne au quotidien dans ma démarche de réduction de Gluten , 

Des recettes concrètes, ludiques, gourmandes, appétissantes et sans gluten !

 
Élaborées sous le contrôle d’une diététicienne-nutritionniste, spécialisée dans l’alimentation sans gluten, Frédérique Barral nous dévoile ces 50 recettes sans gluten parfaitement adaptées aux enfant et qui mettront en joie vos chères petites têtes blondes.
 
Purées, compotes, petits pains, crumble potager, crêpes oursons, sablés crevettes, sandwichs animaux… ces recettes gourmandes et appétissantes sont regroupées en 3 classes d’âge pour s’adapter aux besoins nutritionnels du nourrisson et de l’enfant jusqu’à 12 ans.
 
L’ouvrage indispensable pour toutes les mamans d’enfants hypersensibles au gluten ou atteints de maladie coeliaque.
 

14€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 3

Au loin … la lumière

 

 

Ca fait une éternité que je ne suis pas venue écrire par ici , 

Manque de temps, 

Manque d’énergie, 

Manque d’inspiration,

Manque d’envie, 

Trop de galères,

Trop d’excuses ! 

 

 

Il y a eu ces nombreux mois de solitude sans l’ homme qui a eu beaucoup de déplacements cette année , 

Il y a eu ces difficultés à affronter les galères du quotidien sans lui , 

Il y a eu cette sensation de me noyer , ou plutôt de suffoquer pour ne pas me noyer et garder la tête hors de l’eau ! 

 

Il y a eu cet accident qui a donné le ton ce 1er janvier , 

Il y a eu ces nombreux mois ensuite à essayer de vivre avec , 

Les démarches administratives , les plaintes , la justice , la voiture , les soucis de santé , le traumatisme , les cauchemars ,

Réaliser le miracle qui fait que nous somme encore là toutes les 3 malgré tous les couacs , 

Conduire la boule au ventre en apnée , 

Développer des tocs, 

Tout ce que ça implique encore , mais j’ai pas envie de m’étaler aujourd’hui sur ce sujet ! 

 

Il y a eu son retour , 

Il y a eu cette joie , ce soulagement infini , 

Ce bonheur de le retrouver et d’être tous les 4 ! 

Il y a eu la déception de ne pas réussir pour autant à se sentir la tête hors de l’eau ! 

 

Et puis ce jour où tu te rends compte que tu as atteins tes limites , 

Que finalement tu es bien moins forte que ce que tu pensais.

 

Je ne cherches pas des « tu es super forte » …. , je ne sais même pas si je vais publier cet article , je ne sais même pas finalement pourquoi je l’écris , mais j’ai envie de croire que ce blog peut m’apporter tout ce qu’il m’avait apporter il y a quelques années avec mon entrée dans la vie de maman ! 

 

 

Aujourd’hui c’est le ras le bol, la saturation, la sensation d’exploser dès que quelque chose n’est pas dans le cadre, mon cadre .

C’est la sensation d’être toujours trop exigeante , avec mes poulettes , avec mon homme , avec ma vie avec moi …

 

Cette sensation de check list qui n’en fini jamais , tu as beau barrer tout ce que tu fais par jour elle ne désempli pas , et cette sensation de ne pas être à la hauteur , ne pas savoir correctement gérer la maison, la paperasse, la propreté et dans tout ça ne pas trouver le moyen de profiter de choses simple , être aspirée par ce quotidien qui à aujourd’hui me bouffe ! 

 

Le lâcher prise dans ma vie j’y travaille depuis longtemps , mais le bilan c’est qu’il y a encore bien du boulot ! 

 

 

 

Je me suis débarrassée de certains démons avec l’aide de praticiennes énergéticiennes et d’autres plus en dehors du cadre, on y crois , on y crois pas peut importe ! 

 

J’ai lu , relus et encore et encore Les accords Toltèques , reste t-il a réussir à le mettre en place au quotidien.

J’aimerais trouver un exutoire qui m’aide à gérer ce trop plein de tout, le sport est compliqué pour le moment à cause d’un soucis médical mais je travaille depuis plusieurs mois à cette reprise ! 

J’ai songé à la méditation, au yoga , téléchargé des applications sans réellement réussir à m’y mettre , je ne serais même pas dire pourquoi ! 

 

 

La patience ça s’apprends quelque part ? 

Le pardon , peut être que cette étape est aussi primordiale dans mon cheminement , 

Pardonner certaines personnes , alors que la colère est toujours présente , 

Apprendre à s’en détacher , ne pas l’oublier , se construite avec , la faire glisser et aller de l’avant, 

Y’a du pain sur la planche mais ça me semble indispensable ! 

Je veux avancer et me débarrasser de ce poids inutile qui n’a rien de constructif.

 

 

Ce blog , c’est mon exutoire un peu, 

c’est mon lieu d’échange avec vous que je connais bien , moins bien ,

Que vous ayez été sur mon chemin à La Réunion où ce blog est né , ou après en métropole , 

Que ce soit via nos échanges sur le blog ou les réseaux sociaux .

Vous êtes souvent des mamans comme moi , souvent en difficultés aussi , 

parfois vous avez des histoires , des expériences qui font qu’on se sent moins seules, 

Des pistes , des tuyaux , des conseils ou juste des encouragement qui font chaud au coeur ! 

 

 

Bref , 

je crois que ce blog va reprendre du service mais sous un  autre tournant , 

après les galères de nouveaux nés , voilà venir un autre chapitre :

A suivre ….

5

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.